Auteur/autrice : Hary

Zoom sur les couteaux de cuisine

Tous les grands chefs vous le diront, il est important de choisir des couteaux de cuisine de qualité afin de pouvoir hacher, couper et découper les petits légumes en toute simplicité. Mais entre un bec d’oiseau, une feuille de boucher et même un santoku, difficile de s’y retrouver et de savoir quels couteaux de cuisine sont vraiment nécessaires pour cuisiner ! Sans oublier que vous devez également choisir une bonne lame pour cette batterie de cuisine. Pour que vous ne vous sentiez pas perdu, voici quelques  types de couteaux de cuisine.

Quelques types de couteaux de cuisine à avoir

Que vous soyez un cuisinier professionnel ou un amateur qui aime préparer de bons petits plats pour ceux qu’il aime, il est important d’avoir les bons ustensiles dans ses tiroirs. Nous vous recommandons de faire le plein de ces couteaux professionels par procouteaux, qui deviendront indispensables dans la préparation de vos repas en un rien de temps.

Le couteau de chef

C’est vraiment un couteau de cuisine que vous pouvez avoir dans votre tiroir car il est universel ! Il est utilisé pour le broyage fin de la viande, du poisson, des légumes et des herbes. Aussi appelé trancheuse, le couteau de chef possède une lame épaisse, longue et large dont la taille peut varier de 14 à 30 cm. Très maniable, vous pouvez également utiliser le manche broyeur et la lame plate pour broyer. Il est similaire au couteau japonais Santoku.

Couteau d’office

Après le couteau de chef, le couteau d’office sera extrêmement pratique pour toutes vos petites tâches en cuisine. Eplucher, éplucher, hacher et même émincer légumes, fruits et champignons, vous constaterez rapidement que sa polyvalence le rend indispensable dans la préparation d’un repas. Grâce au manche court, sa lame peut mesurer de 7 à 11 cm de long. Celui-ci est également pointu et épais.

Couteau utile

C’est le troisième couteau de cuisine qui vous deviendra vite indispensable. Parfait pour éplucher et hacher les légumes et les fruits, le couteau pratique a une lame épaisse, dont la longueur est généralement comprise entre 10 et 16 cm. Polyvalent, il peut également être utilisé pour couper du fromage ou moudre des gousses d’ail. En revanche, il est préférable d’utiliser un couteau de chef pour couper la viande.

Que faut-il savoir sur les lunettes de repos ?

Si vous passez des heures devant un écran, vous avez dû ressentir un jour ou l’autre, la fatigue ou les picotements insupportables. Vos yeux peuvent devenir rouges et larmoyants, et vous commencez à voir flou : dans ce cas, c’est de la fatigue oculaire.

Symptômes indiquant la nécessité de porter des lunettes de repos

Dans certains cas, la fatigue oculaire peut entraîner des maux de tête douloureux au niveau du front et des tempes, ainsi que des problèmes de concentration qui peuvent réduire votre productivité, vous empêchant de vaquer à vos occupations quotidiennes de façon naturelle.

Dans les cas plus graves, vous pouvez même vous sentir étourdi ! D’autres symptômes peuvent également apparaître, comme la photophobie, qui est une sensibilité à la lumière, ou des douleurs dues aux mouvements des yeux. Dans des cas particuliers, le syndrome de la sécheresse oculaire peut survenir.

De nos jours, ce sont pourtant des symptômes très courants : passer des heures devant un écran est devenu monnaie courante, alors que plus de 20 millions de personnes dans le monde souffrent de fatigue oculaire, et ce nombre ne cesse de croître. Les conséquences ne peuvent être ignorées. Heureusement, il existe un remède : la lunette de repos, aussi appelée lunette anti-fatigue.

Explication de cette fatigue oculaire

L’écran impose à nos yeux de s’adapter en permanence à la vision de près, lorsque nous passons beaucoup de temps devant lui.

En moyenne, l’œil doit passer de l’écran à son environnement 20 fois par minute. À chaque aller-retour, il était obligé de rétrécir ou d’élargir son iris pour s’adapter au champ de vision. Bref, on a atteint près de 10 000 changements pupillaires en 8 heures, ce qui explique parfaitement cette fatigue des muscles responsables de l’accommodation.

Avantage du port des lunettes de repos

C’est à cause de cette fatigue oculaire que les lunettes de repos interviennent, car elles améliorent le contraste, diminuent l’inconfort causé par la lumière artificielle et facilitent ce réglage tout en filtrant la lumière bleue émise par l’écran.

Les lunettes de repos s’adressent également aux personnes qui n’ont pas de déficience visuelle, mais qui se sentent tout de même fatiguées à la lumière des « outils techniques ».  Ces lunettes sont donc des lunettes sans correction, elles permettent uniquement de détendre vos yeux et de minimiser l’effort pour déchiffrer les différents mots et petits caractères à l’écran ; de ce fait, elles ne corrigent aucun défaut de vision.

Remarque

Les lunettes de repos ne doivent pas seulement être portées devant l’ordinateur. Toute personne présentant les symptômes ci-dessus devrait également les porter pendant la lecture, en particulier pendant de longues durées. Mais cette liste n’est pas exhaustive : portez-les si vous ressentez une fatigue oculaire. Mais inutile de les porter toute la journée, ce n’est même pas utile. Il est préférable de les porter à l’intérieur et, surtout, de ne pas les porter en conduisant, car ils ne permettent pas une vision claire au loin.

Dans l’ensemble, les lunettes anti-fatigues sont un excellent choix pour les personnes aux yeux fatigués, et un choix très pratique !

Préparer votre voyage pour Madagascar

Madagascar fait partie dans votre liste de destinations pour vos prochains voyages. En effet, ce pays est un enchantement. Malheureusement, les frontières de l’île restent encore fermées pour les étrangers. Cependant, les restrictions sanitaires dans le pays commencent à alléger. Tôt ou tard, la grande île peut accueillir de nouveau les touristes. Pour mieux vivre votre séjour à Madagascar à ce moment-là, une bonne préparation s’avère indispensable.

Quelle est la meilleure période pour voyager à Madagascar ?

En ce moment, Madagascar ne peut pas recevoir des touristes étrangers. Cependant, vous pouvez déjà trouver des informations utiles pour passer de bon séjour dans le pays. Comme ça, une fois que ses frontières seront ouvertes, vous serez prêt.

Dans ce cas, vous devez savoir le bon moment pour vous envoler pour cette grande île. Faire du Madagascar Tourism est possible tout au long de l’année. Mais pendant les périodes cycloniques entre le mois de décembre et mars, la majorité des routes sont inaccessibles. Donc, ce n’est pas le meilleur moment.

Les saisons idéales pour visiter Madagascar sont le printemps et l’automne, du mois d’avril, mai et de septembre en novembre. Pendant ces temps, les températures dans chaque région sont plus agréables. Elles ne sont ni trop froides ni trop chaudes. C’est le bon moment pour faire des randonnées, des farnientes sur les plages, des visites des différents sites touristiques.

Que faut-il mettre dans votre valise avant de partir à Madagascar ?

Vous savez le bon moment pour voyager à Madagascar, il est temps de penser aux éléments à mettre dans votre valise. Pour les vêtements, ils dépendent de la région que vous visitez. D’une manière générale, mettez-y des tenues légères idéalement en coton. Prenez également quelques manches longues. Elles sont utiles pour vous protéger des moustiques.

Si vous envisagez de voyager sur les littoraux, portez du chapeau, lunettes de soleil, maillot de bain et crème solaire. Pour vos randonnées, de bonnes chaussures de marche sont indispensables. Dans votre trousse à pharmacie, mettez-y un anti-moustique, des comprimés, et des gels hydro-alcooliques (vraiment utiles en cette période de pandémie). Pour mémoriser votre séjour à Madagascar, n’oubliez pas votre appareil photo. Vous avez besoin également une lampe de poche ou une lampe frontale.

Pour arranger toutes vos affaires, choisissez un gros sac à dos ou un bagage souple. Un petit sac vous sera utile aussi pour les visites de la journée. Pour protéger vos affaires, privilégiez un sac à dos imperméable.

Quels sont les documents indispensables pour pouvoir séjourner à Madagascar ?

Comme dans les autres pays, certains documents sont indispensables pour entrer et séjourner à Madagascar. La possession d’un passeport en cours de validité est obligatoire. Sa validité est au minimum 6 mois après la date de retour. En outre, vous devez obligatoirement présenter à votre arrivée la copie papier de votre billet électronique. A cela s’ajoutent le billet d’avion aller-retour et une adresse de votre hébergement. Pour cette dernière, le nom de l’hôtel peut suffire. Si vous envisagez de louer une voiture, pensez à votre permis de conduire international.

Si votre séjour à Madagascar est moins de 3 mois, vous avez besoin d’un visa d’entrée et de séjour. C’est obligatoire. Vous pouvez l’obtenir lors de votre arrivée à l’aéroport. Avec ce type de visa, vous n’avez pas le droit de réaliser une activité rémunérée pendant votre séjour.

Il est fortement conseillé de photocopier ou scanner tous vos documents. Cela facilite les démarches en cas de perte ou de vol. En cette période de crise sanitaire, la vaccination peut être nécessaire pour vous protéger avant de partir à Madagascar.

Une bonne préparation est alors indispensable pour garantir un excellent séjour à Madagascar. Elle vous permet également d’éviter les surprises.

Une fille Au Pair, qu’est-ce-que c’est ?

Qu’est-ce qu’une jeune fille au pair ?

La fille au pair s’occupe de votre enfant et en retour, il faut la recevoir, la loger et la nourrir. Elle vient généralement de l’étranger pour apprendre la langue du pays et vivre une expérience intéressante. Le système est basé sur le fait que les jeunes filles doivent doivent être héberger dans votre famille. Toutefois, il faut savoir que ce n’est pas ni nounou, ni servante, mais un membre de la famille, elle vit avec vous et partage son quotidien. D’ailleurs, si vous avez un budget limité ou des horaires compliqués, cette solution est très pratique en France pour ces tarifs très intéressant. Bien sûr, vous devez disposer d’un espace d’hébergement suffisamment grand pour accueillir une autre personne chez vous. Cela peut prêter à confusion au début, mais si tout le monde est prêt à le faire, alors cette période ne durera pas. Le lien entre un enfant et la baby sitter deviendra très fort, surtout pendant le séjour d’un an. Laissez les enfants autour de vous, les gens qu’ils rencontrent tous les jours, plutôt que la nounou se succéder, c’est plus facile pour la fille au pair qui s’occupe de votre enfant et cela vous rassure.  Les jeunes enfants ayant naturellement tendance à apprendre les langues, le contact avec de jeunes étrangers les aidera à développer ces nouvelles connaissances, et de nombreuses personnes sont bilingues.

Quelles conditions pour une jeune fille au pair ?

Pour que tout se passe bien, il faut que les deux parties puissent respecter ses devoirs. En premier lieu, il faut que la jeune fille soit âgée entre 18 et 30 ans. Cependant, certains pays / régions européens acceptent les jeunes de moins de 17 ans. Les «Au pair» doivent généralement travailler 30 heures et s’occuper des bébés deux fois par semaine. Ainsi, Elles peuvent travailler le week-end et le soir pour aider la famille dans ses tâches quotidiennes. De votre côté, vous leur devez une journée gratuite par semaine (y compris un dimanche chaque mois). Bien que ce ne soit pas obligatoire, la plupart des agents facturent environ 90 euros d’argent de poche par semaine. En effet, ces derniers assure la garde à domicile. En journée, les au pairs vont étudier, ce qui est la raison de leurs présence d’ailleurs. Toutefois, ils peuvent garder vos enfants lors des jours off comme mercredi par exemple. Vous pouvez demander à votre jeune au pair de faire le ménage et la cuisine de vos enfants, mais n’oubliez pas que ce n’est pas une femme de ménage que vous engagez! Si nécessaire pour le transport, vous devez fournir une carte de transport pour son voyage. Certaines familles préfèrent céder la voiture à des jeunes filles en semaine pour ces déplacement, mais il faut quand même avoir les moyens financiers. D’ailleurs, elles peuvent chercher les enfants ainsi à la sortie de l’école. Elle peut choisir de prendre des cours de français pendant son séjour à Paris, mais elle doit payer, et elle doit également payer les billets d’avion et les dépenses personnelles. La déclaration sociale relative à la protection sociale dépend de votre prise des mesures nécessaires. Vous devez déclarer une «fille au pair» à l’Urssaf et payer une cotisation mensuelle de 195 euros, mais vous devez également vous inscrire auprès de l’administration de la sécurité sociale de Paris, qui couvrira tous les frais de maladie et d’accidents du travail.