Catégorie : Pratique

Zoom sur les couteaux de cuisine

Tous les grands chefs vous le diront, il est important de choisir des couteaux de cuisine de qualité afin de pouvoir hacher, couper et découper les petits légumes en toute simplicité. Mais entre un bec d’oiseau, une feuille de boucher et même un santoku, difficile de s’y retrouver et de savoir quels couteaux de cuisine sont vraiment nécessaires pour cuisiner ! Sans oublier que vous devez également choisir une bonne lame pour cette batterie de cuisine. Pour que vous ne vous sentiez pas perdu, voici quelques  types de couteaux de cuisine.

Quelques types de couteaux de cuisine à avoir

Que vous soyez un cuisinier professionnel ou un amateur qui aime préparer de bons petits plats pour ceux qu’il aime, il est important d’avoir les bons ustensiles dans ses tiroirs. Nous vous recommandons de faire le plein de ces couteaux professionels par procouteaux, qui deviendront indispensables dans la préparation de vos repas en un rien de temps.

Le couteau de chef

C’est vraiment un couteau de cuisine que vous pouvez avoir dans votre tiroir car il est universel ! Il est utilisé pour le broyage fin de la viande, du poisson, des légumes et des herbes. Aussi appelé trancheuse, le couteau de chef possède une lame épaisse, longue et large dont la taille peut varier de 14 à 30 cm. Très maniable, vous pouvez également utiliser le manche broyeur et la lame plate pour broyer. Il est similaire au couteau japonais Santoku.

Couteau d’office

Après le couteau de chef, le couteau d’office sera extrêmement pratique pour toutes vos petites tâches en cuisine. Eplucher, éplucher, hacher et même émincer légumes, fruits et champignons, vous constaterez rapidement que sa polyvalence le rend indispensable dans la préparation d’un repas. Grâce au manche court, sa lame peut mesurer de 7 à 11 cm de long. Celui-ci est également pointu et épais.

Couteau utile

C’est le troisième couteau de cuisine qui vous deviendra vite indispensable. Parfait pour éplucher et hacher les légumes et les fruits, le couteau pratique a une lame épaisse, dont la longueur est généralement comprise entre 10 et 16 cm. Polyvalent, il peut également être utilisé pour couper du fromage ou moudre des gousses d’ail. En revanche, il est préférable d’utiliser un couteau de chef pour couper la viande.

Comment choisir une ponceuse électrique ?

Avoir la bonne ponceuse en fonction de ce dont vous avez besoin est très important pour en tirer le meilleur parti. C’est pourquoi nous vous apportons ici un petit guide sur la façon de choisir une bonne ponceuse électrique.

Que vous soyez bricoleur ou non, ou que vous travailliez directement avec ce type d’outils, vous trouverez ici tous les types nécessaires. Alors asseyez-vous et apprenez comment choisir une bonne ponceuse électrique.

Recommandations pour choisir une ponceuse électrique bon rapport qualité-prix

Nous vous présentons les recommandations que vous devez prendre en compte lorsque vous essayez un modèle de ponceuse électrique. Avec eux, vous aurez une meilleure idée de ce que l’outil peut vous offrir, afin que vous puissiez en tirer le meilleur parti.

Surveillance des vibrations

Lors de l’utilisation d’une ponceuse électrique, il est important d’avoir une bonne prise en main qui nous permet d’effectuer le travail de manière organisée afin d’avoir les résultats attendus.

Nous pouvons le vérifier en examinant la conception de la poignée de la ponceuse, en testant nous-mêmes et en mesurant à quel point nous nous sentons à l’aise avec elle. De même, l’adhérence du papier de verre est un aspect important pour éviter les vibrations indésirables.

A quoi vas-tu l’utiliser ?

Il est très important que vous sachiez très clairement à quoi vous allez l’utiliser, sur quel type de matériel et quel modèle vous convient le mieux. Vous trouverez des modèles qui conviennent mieux à certaines surfaces qu’à d’autres. De la même manière, si vous l’utiliserez pour le bricolage à domicile ou pour la menuiserie professionnelle. Considérer l’utilisation est primordial lors du choix d’une ponceuse électrique car cela permet de mieux analyser s’il faut acheter un modèle spécifique ou un multifonction.

Batterie (sans fil) ou prise de courant

De même, lorsqu’il s’agit d’alimenter la ponceuse électrique, vous devez choisir celle qui correspond le mieux à vos besoins.

Pour les travaux plus simples, une ponceuse à batterie avec une bonne autonomie suffit pour les finitions professionnelles et pèse généralement le même poids qu’une ponceuse filaire. De plus, les ponceuses sans fil sont idéales pour travailler à l’extérieur, où vous n’avez probablement pas accès à une prise de courant.

Cependant, dans les cas où vous avez besoin de nombreuses heures de travail, utiliser un modèle avec un câble d’alimentation est la meilleure option pour éviter de couper le travail. Tenez toujours compte du temps qu’il vous faudra pour poncer afin de choisir le modèle qui vous offre le plus de confort lors du travail.

La puissance

Un autre aspect très important que vous devez analyser. La puissance de la ponceuse électrique est ce qui définit le type de ponçage que nous obtiendrons. Il a une excellente relation avec le type de surface que nous voulons poncer. Il existe des modèles plus puissants capables de poncer toutes sortes de surfaces.

Cependant, surdimensionner une ponceuse électrique, c’est-à-dire avoir un modèle avec beaucoup de puissance n’est pas toujours la meilleure des choses. Nous vous recommandons de choisir une ponceuse électrique avec la puissance nécessaire pour effectuer les travaux les mieux adaptés à vos besoins.

Prix

Et en termes de coût, vous trouverez une grande variété sur le marché, du pas cher au professionnel. Le prix dépendra des spécifications de la ponceuse électrique.

Parmi les modèles haut de gamme, on retrouve des marques telles que Makita avec son modèle Ponceuse excentrique MAKITA BO5041J , qui offrent une grande puissance et une ergonomie pour effectuer toutes sortes de travaux. Par contre, les modèles d’établi sont plus chers mais offrent plus d’espace et de puissance pour avoir des finitions professionnelles lors du ponçage.

Avec ces recommandations simples, vous pouvez choisir une bonne ponceuse électrique dont vous pourrez tirer le meilleur parti.

Que faut-il savoir sur les lunettes de repos ?

Si vous passez des heures devant un écran, vous avez dû ressentir un jour ou l’autre, la fatigue ou les picotements insupportables. Vos yeux peuvent devenir rouges et larmoyants, et vous commencez à voir flou : dans ce cas, c’est de la fatigue oculaire.

Symptômes indiquant la nécessité de porter des lunettes de repos

Dans certains cas, la fatigue oculaire peut entraîner des maux de tête douloureux au niveau du front et des tempes, ainsi que des problèmes de concentration qui peuvent réduire votre productivité, vous empêchant de vaquer à vos occupations quotidiennes de façon naturelle.

Dans les cas plus graves, vous pouvez même vous sentir étourdi ! D’autres symptômes peuvent également apparaître, comme la photophobie, qui est une sensibilité à la lumière, ou des douleurs dues aux mouvements des yeux. Dans des cas particuliers, le syndrome de la sécheresse oculaire peut survenir.

De nos jours, ce sont pourtant des symptômes très courants : passer des heures devant un écran est devenu monnaie courante, alors que plus de 20 millions de personnes dans le monde souffrent de fatigue oculaire, et ce nombre ne cesse de croître. Les conséquences ne peuvent être ignorées. Heureusement, il existe un remède : la lunette de repos, aussi appelée lunette anti-fatigue.

Explication de cette fatigue oculaire

L’écran impose à nos yeux de s’adapter en permanence à la vision de près, lorsque nous passons beaucoup de temps devant lui.

En moyenne, l’œil doit passer de l’écran à son environnement 20 fois par minute. À chaque aller-retour, il était obligé de rétrécir ou d’élargir son iris pour s’adapter au champ de vision. Bref, on a atteint près de 10 000 changements pupillaires en 8 heures, ce qui explique parfaitement cette fatigue des muscles responsables de l’accommodation.

Avantage du port des lunettes de repos

C’est à cause de cette fatigue oculaire que les lunettes de repos interviennent, car elles améliorent le contraste, diminuent l’inconfort causé par la lumière artificielle et facilitent ce réglage tout en filtrant la lumière bleue émise par l’écran.

Les lunettes de repos s’adressent également aux personnes qui n’ont pas de déficience visuelle, mais qui se sentent tout de même fatiguées à la lumière des « outils techniques ».  Ces lunettes sont donc des lunettes sans correction, elles permettent uniquement de détendre vos yeux et de minimiser l’effort pour déchiffrer les différents mots et petits caractères à l’écran ; de ce fait, elles ne corrigent aucun défaut de vision.

Remarque

Les lunettes de repos ne doivent pas seulement être portées devant l’ordinateur. Toute personne présentant les symptômes ci-dessus devrait également les porter pendant la lecture, en particulier pendant de longues durées. Mais cette liste n’est pas exhaustive : portez-les si vous ressentez une fatigue oculaire. Mais inutile de les porter toute la journée, ce n’est même pas utile. Il est préférable de les porter à l’intérieur et, surtout, de ne pas les porter en conduisant, car ils ne permettent pas une vision claire au loin.

Dans l’ensemble, les lunettes anti-fatigues sont un excellent choix pour les personnes aux yeux fatigués, et un choix très pratique !

Découvrez le parcours de Youss Smith pour réussir dans son e-commercre

Le digital est un dispositif qui s’adapte aux réalités des commerçants. Il n’est donc plus étonnant de constater que cette méthode soit très prisée. En effet, pour chaque commerçant, il existe des solutions. Youss Smith, à travers la conception d’un programme de formation qu’il a baptisé L’antidote, aide les personnes souhaitant s’y lancer, de créer leur boutique en ligne afin de gagner 1 000 euros par jour.

Gagner1 000 euros par jour, c’est possible

Youss Smith travaillait en tant que livreur de pizza pour un salaire mensuel de seulement 600 euros, avant de faire carrière dans l’e-commerce et le business en ligne. On peut dire que sa vie a changé, bien qu’il n’ait pas suivi une formation de qualité pour y arriver. Son rêve était de partir vivre à Dubaï, puisqu’il rêvait aussi de liberté. Mais son travail l’avait empêché de faire ce qu’il avait toujours voulu. Bien qu’il ait fait des erreurs dans la manière de gérer son entreprise, Youss Smith a su se surpasser. Son business génère aujourd’hui un CA de 10 M€, un changement qui l’a permis de vivre sa liberté, mais aussi de rendre service aux consommateurs.

Le jeune entrepreneur ambitionne de partager son expérience ainsi que les compétences qu’il a acquises à celles et ceux qui veulent faire de l’argent par le biais de l’e-commerce. C’est ainsi qu’il a décidé de proposer un programme d’accompagnement nommé « L’antidote ». Cette formation est basée sur une méthode pédagogique complète pour réussir à créer une boutique qui permettra de gagner 1 000 euros par jour en un mois. Aucune compétence particulière n’est exigée. La formation s’effectue en ligne depuis chez vous.

Le programme

Formation vidéos, coaching groupé et individuel, groupe d’entraide, mise à jour continue, etc. L’antidote est l’un des programmes les plus complets pour se former à l’e-commerce et réussir l’ouverture, et à long terme, le développement de sa boutique en ligne. Cette formation a été conçue pour les personnes qui ne connaissent rien au business en ligne, mais aussi à celles qui ont déjà quelques notions. Il convient seulement de rester bien attentif à la formation et d’appliquer à la lettre les méthodes présentées. Notons que nos stratégies sont toujours à jour et testées sur plusieurs boutiques.

Avec la formation L’antidote, la qualité de l’accompagnement ainsi que les théories sont mis en avant. La conception et le lancement de plusieurs boutiques, en guise d’exemple, seront présentés en live. Vous assisteriez également à la recherche de produits et participez à des études de cas sur de grandes boutiques.

Si vous n’êtes pas encore convaincu, sachez le nombre de sites marchands n’a pas cessé d’augmenter depuis 2019. Tous les secteurs sont aujourd’hui concernés et le business en ligne est devenu incontournable pour tout entrepreneur qui ambitionne d’optimiser son CA.

 

 

 

Comment gagner des clients lorsqu’on est chauffeur VTC

Vous êtes chauffeur VTC et souhaitez optimiser vos revenus et gagner plus de clients ? Il est essentiel alors de construire une solide base clientèle, mais également trouver de nouveaux clients. Ceci n’est pas toujours simple. Pour vous aider, suivez nos conseils afin d’étendre votre réseau de clients.

La création d’un site internet optimisé

La création d’un site internet est la base de tous chauffeurs VTC Les Ulis. En effet, cet outil incontournable est souvent négligé, alors qu’il s’agit d’un point essentiel. Accordez une attention particulière à votre site internet vous permet, en fait, de gagner de nouveaux clients et d’apporter du professionnalisme à vos services.

Le site doit être professionnel, pratique et aller droit au but. Puisqu’il constitue une véritable vitrine pour l’activité du chauffeur VTC, il doit comporter les tarifs, les services, le numéro de téléphone et le périmètre géographique de l’intervention.

L’utilisation de carte visite

Afin d’apporter un plus à votre service, une carte visite peut toujours servir. Pour se faire connaître et gagner des clients, voire en fidéliser d’autres, cette solution apportera une touche exceptionnelle. En effet, la carte est une manière élégante qui vous permet de donner vos coordonnées lors d’une première course.

La fidélisation est donc mise à l’honneur. Gardez en tête que la carte peut circuler d’une personne à une autre. C’est ainsi que le chauffeur VTC peut gagner de nouveaux clients potentiels.

Être différent avec des services inédits et luxes

L’objectif ici est de proposer des opérations promotionnelles, mais en tant qu’indépendant. La bouche à l’oreille est, en fait, une excellente solution qui marche vraiment à coup sûr. Mais vous pouvez aussi vous différencier de la concurrence en ajoutant un service innovant ayant une vraie valeur ajoutée.

Encore, vous pouvez miser sur les accessoires présents dans le véhicule pour augmenter le confort des clients. Cela donnera l’occasion à vos clients de parler de vos services de luxe à leur entourage et vous permettra ainsi de conquérir de nouveaux clients.

L’inscription dans les annuaires VTC

L’annuaire VTC est une autre façon de gagner des clients. Souvent négligée, elle permet de vous faire mieux connaître sur le web. Certains clients peuvent chercher directement sur Google alors que d’autres peuvent s’orienter vers les annuaires de professionnels VTC.

En tant que chauffeur privé, cela vous permet également d’améliorer votre référencement sur le web, encore plus si vous avez un site optimisé.

L’utilisation des réseaux sociaux à votre faveur

Les réseaux sociaux aujourd’hui sont un outil très puissant qu’il faut absolument utiliser lorsqu’on est chauffeur VTC. Incontournables pour se faire connaître, ils permettent également de développer son réseau clients. Faire de la publicité sur Instagram ou Facebook n’est pas forcément votre but. Mais le simple d’avoir un page au nom de votre entreprise VTC peut être un tremplin sur les plateformes en plein essor.

N’hésitez pas à partager des photos, des vidéos ou des conseils dans le but de toucher des personnes dans votre zone géographique. Pensez aussi à bien indiquer le lieu où vous vous trouvez.

Découvrir la Russie avec une croisière fluviale

La Russie est devenue une destination de vacances très sollicitée. Les amateurs de croisées fluviales ne pourront pas s’ennuyer dans ce pays. Durant ce voyage unique, vous trouverez de magnifiques infrastructures et vivrez une expérience culturelle inoubliable. Pour partir en Russie, il suffit de faire les démarches administratives et de choisir la croisière qui vous convient.

1. Préparer sa croisière en Russie

Faire une croisière Russie se prépare. Vous devez mener les démarches administratives nécessaires et choisir la bonne période pour votre séjour.

Obtenir son visa avant de faire une croisière en Russie

Pour partir en Russie, vous devez posséder un passeport valide et bien évidemment, un visa pour votre séjour. La majorité des agences qui proposent des croisières en Russie ne s’occupent pas des démarches administratives de leur client. Pensez donc à formuler votre demande de visa avant votre départ. Vous pouvez facilement effectuer les démarches pour votre visa russe à l’ambassade de Russie à Paris. Vous pouvez aussi vous rendre dans les consulats russes qui se trouvent dans d’autres villes comme Marseille ou Strasbourg. Si vous habitez loin de ces villes, contactez les entreprises qui se chargent des demandes de visas russes via Internet. Le visa russe coûte environ 60 €. Ce tarif peut augmenter en fonction de la procédure.

Choisir la bonne période pour faire une croisière fluviale en Russie

Les mois de mai à octobre sont les plus adaptés pour une croisière en Russie le long de la Volga. D’ailleurs, les réservations ne sont possibles que durant ces six mois. Pour profiter d’un climat plus sec, vous devez alors partir entre mai et juin. L’affluence des touristes sera plus importante durant les mois de juillet et d’août. C’est aussi la période idéale, car le climat sera plus favorable avec des températures comprises entre 16° C et 25° C à Moscou. De plus, il n’y a que quelques précipitations tout le long de cette période.

Si vous souhaitez passer une croisière Russie plus calme sans foule, partez durant le printemps. Le mois de septembre comporte moins de pluies avec des températures qui tournent autour de 14° C. Cependant, il peut avoir des brouillards à la fin du mois. Ce qui pourrait nuire à la navigation et perturber vos escales. La saison touristique se termine en octobre. D’ailleurs, le climat n’est pas trop favorable pendant ce mois. Le froid va alors s’installer avec des températures qui tournent autour de 7° C. La pluie va aussi devenir courante. Tous ces éléments font qu’octobre est un mois à éviter lorsque vous souhaitez faire une croisière en Russie.

2. Croisière fluviale en Russie : itinéraire Moscou – Saint-Pétersbourg

Si vous optez pour une croisière entre Moscou et Saint-Pétersbourg, vous prendrez départ à partir de l’une ou l’autre de ces villes. L’idéal est d’entamer la croisière à Moscou et de la terminer a Saint-Pétersbourg qui est une belle ville. Ce séjour va durer entre 8 et 12 jours

Croisière en Russie : commencez à Moscou

Moscou est une ville charmante, aussi bien le jour que la nuit. En allant à Moscou, vous aurez la possibilité de découvrir des monuments comme :

  • La Place Rouge ;
  • Le Kremlin ;
  • Le théâtre Bolchoï.

Le métro de Moscou est aussi un endroit à ne pas manquer.

Les autres villes sur le parcours Moscou Saint-Pétersbourg

De nombreux monuments se trouvent dans la petite ville ouvrière d’Ouglich. La Cathédrale de la Transfiguration-du-Sauveur et le Kremlin d’Ouglich s’y trouvent. Iaroslav abrite aussi de très beaux endroits. C’est la première ville à voir le jour sur la Volga. Vous y verrez l’église d’Elie, le prophète et la cathédrale de l’Assomption. Le village traditionnel de Mandrogui, lui, est l’endroit idéal pour mieux connaître la culture ruse. Vous y découvrirez le musée de la Vodka ainsi que des maisons traditionnelles en bois.

Dernière étape à Saint-Pétersbourg

Saint-Pétersbourg est l’endroit idéal pour conclure votre croisière en Russie. Elle était la capitale des Tsars, elle n’a pas perdu son héritage culturel avec le temps. Elle renferme plusieurs infrastructures historiques comme le palais de Peterhof ou celui de Loussoupov.

L’importance de rester en contact tout en voyageant

Qu’il s’agisse de vacances prolongées, d’une année sabbatique ou de bénévolat, des moments passionnants s’annoncent pour tous ceux qui planifient un voyage à l’étranger. Pourtant, la vie peut être assez imprévisible, et la famille et les amis à la maison peuvent commencer à s’inquiéter après un certain temps.

Ils veulent simplement savoir comment les choses se passent! C’est pourquoi il est important de rester en contact avec ses proches à la maison. Utilisez ces conseils utiles pour rester en contact avec vos amis et votre famille lorsque vous voyagez dans un autre pays.

Trouvez un bon plan international

Un téléphone portable est le meilleur ami de tout voyageur. C’est un moyen de rester connecté au monde, un moyen de documenter le voyage et même un moyen de paiement. Pour qu’il fonctionne correctement dans un autre pays, il faut négocier avec un opérateur de réseau. La plupart offrent des plans internationaux et fourniront une mise à niveau. Gardez simplement à l’esprit que toutes les options internationales ne prennent pas en charge tous les pays, alors soyez précis.

Si l’opérateur ne prend pas en charge le pays de destination, envisagez d’en trouver un qui le fait ou achetez une carte SIM itinérante. Il est également possible d’acheter une carte SIM locale et de l’échanger contre celle actuellement sur le téléphone après son arrivée. Le site https://1abonnement.fr/ peut vous aider à trouver l’offre internet adéquate à vos attentes.

Utiliser les médias sociaux pour les mises à jour et la messagerie

Il y a environ 3,4 milliards d’utilisateurs de médias sociaux dans le monde. Il y a donc de fortes chances que tous les contacts chez vous soient déjà sur l’une des plateformes sociales qui existent aujourd’hui. Les plateformes de médias sociaux offrent l’un des moyens les plus simples de se connecter avec vos amis et votre famille où que vous soyez. Non seulement chaque plate-forme dispose d’un service de messagerie, mais ils sont également parfaits pour les mises à jour rapides.

N’importe qui de chez nous peut voir rapidement ce qui se passe et être assuré que tout va bien via une photo ou une vidéo. Une courte mise à jour de texte devrait également faire le travail.

Passer des appels via WhatsApp

Faire des appels téléphoniques internationaux peut être coûteux, même avec un forfait international. WhatsApp dispose d’une fonction d’appel téléphonique pratique qui fonctionne sur WiFi. La qualité des appels est étonnamment claire pour les appels internationaux – assurez-vous simplement que l’appel est passé sur un réseau WiFi fiable.

Appelez-les sur Skype ou une autre application d’appel vidéo

En fait, voir des proches lors d’un appel vidéo est un excellent moyen d’entrer en contact avec ceux qui sont à la maison. Cependant, cela ne fonctionne que tant qu’il y a une connexion Internet solide. La plupart des hôtels, cafés et aéroports offrent une connexion Wi-Fi gratuite de nos jours, donc trouver une connexion ne devrait pas être difficile. Ne partagez simplement aucune information sensible via la connexion publique.

Skype est l’une des applications d’appel vidéo les plus populaires, mais d’ autres options intéressantes incluent Zoom, Google Duo et ooVoo.

Il y a toujours un e-mail

Presque toutes les personnes ayant accès à Internet ont une adresse e-mail. Assurez-vous simplement de récupérer les informations importantes auprès des membres de votre famille avant de partir. Le courrier électronique fonctionne très bien car l’option «cci» fonctionne presque comme une discussion de groupe, sinon aussi élégamment.

Comment s’assurer que le message passe ?

Passer par tous les problèmes de contacter quelqu’un à la maison est inutile si cela tombe sur les oreilles de la mort de l’autre côté. Suivez ces conseils pour vous assurer que le message passe.

– Définissez un horaire: être dans des fuseaux horaires différents peut rendre la connexion difficile. La configuration préalable d’un horaire permet à chacun d’appeler plus facilement à une heure qui lui convient.

– Téléchargez un VPN: Parfois, il n’y a aucun moyen de communiquer avec des amis à la maison en raison d’une mauvaise connexion ou de restrictions Internet locales. Que ce soit Skype bloqué ou que les sites Web de médias sociaux ne se chargent pas. De nombreux voyageurs préparés évitent de rester coincés dans un autre pays sans aucun moyen de contacter les gens chez eux en utilisant un VPN. Qu’est-ce qu’un VPN? C’est un service qui garde une connexion Internet privée en la cryptant.

– Envisagez de créer un blog: la rédaction d’un blog de voyage peut être une expérience amusante et cathartique. Les blogs sont également un moyen fantastique de suivre les aventures et de les styliser d’une manière esthétique. Presque comme un album numérique, faute d’une meilleure référence. De plus, de cette façon, tous les amis ou la famille qui souhaitent savoir comment se déroule le voyage peuvent simplement y jeter un coup d’œil. Ensuite, ils n’appelleront ni n’enverront pas constamment de messages, demandant des mises à jour.

La ligne de fond

Rester en contact avec ses proches lors d’un voyage à l’étranger n’est pas si difficile. Il faut juste un peu de prévoyance et de préparation avant de décoller.

 

Une fille Au Pair, qu’est-ce-que c’est ?

Qu’est-ce qu’une jeune fille au pair ?

La fille au pair s’occupe de votre enfant et en retour, il faut la recevoir, la loger et la nourrir. Elle vient généralement de l’étranger pour apprendre la langue du pays et vivre une expérience intéressante. Le système est basé sur le fait que les jeunes filles doivent doivent être héberger dans votre famille. Toutefois, il faut savoir que ce n’est pas ni nounou, ni servante, mais un membre de la famille, elle vit avec vous et partage son quotidien. D’ailleurs, si vous avez un budget limité ou des horaires compliqués, cette solution est très pratique en France pour ces tarifs très intéressant. Bien sûr, vous devez disposer d’un espace d’hébergement suffisamment grand pour accueillir une autre personne chez vous. Cela peut prêter à confusion au début, mais si tout le monde est prêt à le faire, alors cette période ne durera pas. Le lien entre un enfant et la baby sitter deviendra très fort, surtout pendant le séjour d’un an. Laissez les enfants autour de vous, les gens qu’ils rencontrent tous les jours, plutôt que la nounou se succéder, c’est plus facile pour la fille au pair qui s’occupe de votre enfant et cela vous rassure.  Les jeunes enfants ayant naturellement tendance à apprendre les langues, le contact avec de jeunes étrangers les aidera à développer ces nouvelles connaissances, et de nombreuses personnes sont bilingues.

Quelles conditions pour une jeune fille au pair ?

Pour que tout se passe bien, il faut que les deux parties puissent respecter ses devoirs. En premier lieu, il faut que la jeune fille soit âgée entre 18 et 30 ans. Cependant, certains pays / régions européens acceptent les jeunes de moins de 17 ans. Les «Au pair» doivent généralement travailler 30 heures et s’occuper des bébés deux fois par semaine. Ainsi, Elles peuvent travailler le week-end et le soir pour aider la famille dans ses tâches quotidiennes. De votre côté, vous leur devez une journée gratuite par semaine (y compris un dimanche chaque mois). Bien que ce ne soit pas obligatoire, la plupart des agents facturent environ 90 euros d’argent de poche par semaine. En effet, ces derniers assure la garde à domicile. En journée, les au pairs vont étudier, ce qui est la raison de leurs présence d’ailleurs. Toutefois, ils peuvent garder vos enfants lors des jours off comme mercredi par exemple. Vous pouvez demander à votre jeune au pair de faire le ménage et la cuisine de vos enfants, mais n’oubliez pas que ce n’est pas une femme de ménage que vous engagez! Si nécessaire pour le transport, vous devez fournir une carte de transport pour son voyage. Certaines familles préfèrent céder la voiture à des jeunes filles en semaine pour ces déplacement, mais il faut quand même avoir les moyens financiers. D’ailleurs, elles peuvent chercher les enfants ainsi à la sortie de l’école. Elle peut choisir de prendre des cours de français pendant son séjour à Paris, mais elle doit payer, et elle doit également payer les billets d’avion et les dépenses personnelles. La déclaration sociale relative à la protection sociale dépend de votre prise des mesures nécessaires. Vous devez déclarer une «fille au pair» à l’Urssaf et payer une cotisation mensuelle de 195 euros, mais vous devez également vous inscrire auprès de l’administration de la sécurité sociale de Paris, qui couvrira tous les frais de maladie et d’accidents du travail.